Aitana Lopez, l’influenceuse virtuelle qui fait fureur

0
279

Sommaire

Aitana Lopez, l’influenceuse virtuelle qui fait fureur

Aitana Lopez est une influenceuse espagnole aux allures de mannequin qui compte plus de 90 000 abonnés sur Instagram. Ses photos lifestyle alliant fitness, voyages et séances photos en maillots de bain rencontrent un franc succès auprès des internautes. Pourtant, Aitana Lopez n‘est pas une personne réelle : il s‘agit d’une création d’intelligence artificielle de l’agence espagnole The Clueless. Examinons le phénomène Aitana Lopez et ce qu’il révèle sur l’avenir des influenceurs virtuels.

La naissance d’Aitana Lopez, influenceuse virtuelle sur Instagram

Aitana Lopez n’est apparue sur Instagram que depuis quatre mois, mais elle y connaît déjà une popularité stupéfiante. Derrière ce profil se cache en réalité une intelligence artificielle méticuleusement conçue par l’agence The Clueless dans le but de séduire les internautes.Lassés des contraintes liées au travail avec des mannequins réels, les fondateurs de The Clueless ont eu l’idée de créer des personnalités virtuelles capables non seulement d’attirer les utilisateurs, mais aussi de promouvoir des produits pour leurs clients. Aitana Lopez est l’une de ces entités numériques générées par IA, dont l’unique raison d’exister est de décrocher des contrats publicitaires grâce à son influence.

Un profil Instagram trompeur de réalisme

En parcourant le profil Instagram d’Aitana, il est impossible de distinguer qu‘il s’agit d’une création virtuelle. Ses photos lifestyle alliant entraînements fitness, escapades à la plage et shootings en lingerie sont en tout point semblables à celles d’une influenceuse humaine.L’IA a été conçue avec un tel souci du réalisme qu’on croirait presque pouvoir toucher la texture de sa peau ou voir l’éclat de ses yeux. Ce réalisme poussé a d’ailleurs conduit certains abonnés à se méprendre et à croire qu’Aitana était une vraie personne.Pourtant, le profil Instagram de la jeune femme ne précise à aucun moment qu’il s’agit d‘une entité générée par IA, entretenant la confusion. L‘agence The Clueless assure ne jamais avoir cherché à tromper délibérément les internautes, mais force est de constater que la frontière entre le vrai et le faux est particulièrement poreuse.

Une businesswoman 2.0 ultra-rentable

Si Aitana Lopez suscite autant l‘engouement, c‘est aussi parce qu’elle représente une nouvelle ère d’influenceuses virtuelles taillées pour le business. Selon le PDG de la plateforme Fanvue, chaque publication sponsorisée d‘Aitana lui rapporte un peu plus de 1000 euros.Contrairement à une influenceuse humaine, Aitana peut travailler 24h/24 et 7j/7 sans jamais se plaindre ni tomber malade. Elle correspond au fantasme de l’employée parfaite, ultra-rentable car dénuée de besoins humains triviaux.Pour les marques en quête d’égéries jeunes, jolies et malléables, les mannequins virtuels générés par IA comme Aitana ont de beaux jours devant eux. Certaines prévisions estiment même que d’ici 2030, la moitié des influenceurs seront des entités numériques.

Quels dangers pour les utilisateurs et la société ?

Derrière le succès insolent d’Aitana Lopez se cachent pourtant certains dangers qu’il convient de prendre en compte. Tout d’abord, sa nature virtuelle pose des questions éthiques en termes de transparence et d’authenticité.Bien que ses créateurs assurent le contraire, son profil Instagram prête clairement à confusion en omettant de préciser qu’il s’agit d’une IA. Les utilisateurs peuvent se sentir trompés en découvrant la supercherie.Par ailleurs, même lorsque l’information est donnée, l’hyper-réalisme de ces mannequins IA soulève des craintes. En brouillant les frontières entre le vrai et le faux, ils participent à l’érosion de notre capacité collective à distinguer la réalité de la fiction.Cette porosité grandissante entre monde physique et univers virtuel, accentuée par les progrès foudroyants de l’IA, pourrait mener à terme à une forme de dissolution du réel, où plus rien n’est certain.