Bâtiment intelligent : tout ce qu’il faut savoir sur ces types de construction

0
330

Les bâtiments intelligents sont de plus en plus plébiscités par les organisations de l’environnement. Mais, pourquoi ? Parce que ce sont des bâtiments qui emploient la domotique, mais également ils répondent parfaitement aux critères de performances énergétiques. Qu’est-ce qu’un bâtiment intelligent ? Quelles sont les caractéristiques d’un bâtiment intelligent ? Quels sont ses avantages ? Nous tenterons d’apporter des réponses à ces questions dans la suite de cet article.

Définition d’un bâtiment intelligent

Encore appelé Smart building, le bâtiment intelligent est une construction équipée de la haute technologie qui permet de contrôler sa consommation énergétique. C’est donc un bâtiment qui intègre aussi bien une gestion intelligente de l’édifice, mais également les équipements producteurs (panneaux solaires, chauffe-eau thermodynamique), les équipements consommateurs (climatisation, chauffage, éclairage) et les équipements de stockage (batteries).

La construction de ce type de bâtiment vise à réduire les dépenses énergétiques des équipements. Pour y parvenir, il recourt aux technologies de l’informatique et de la communication afin de mesurer, d’ajuster et de redistribuer de manière efficace l’énergie électrique nécessaire. Ainsi donc, un bâtiment intelligent est cette construction qui produit l’énergie qu’elle consomme, la stocke et la distribue en fonction de ses besoins.

Quelles sont les caractéristiques d’un bâtiment intelligent ?

Pour atteindre l’efficacité énergétique recherchée, il faut que le bâtiment intelligent dans sa construction réponde à certains critères, dont l’isolation. Ce concept doit donc correspondre à l’intégration des solutions de gestion énergétique dans les constructions. Pour cela, il faut que le bâtiment dispose :

  • d’une bonne isolation : en effet, l’isolation est la meilleure manière d’éviter le gaspillage thermique. Grâce à une meilleure isolation, les résidents peuvent se priver du chauffage hormis les périodes de grand froid ;
  • d’autres techniques de production énergétique : le bâtiment intelligent doit nécessairement utiliser des énergies renouvelables. Sa toiture peut par exemple accueillir des panneaux solaires pour produire l’énergie domestique ou recevoir les capteurs thermiques solaires pour faciliter le chauffage de l’eau ;
  • des systèmes de chauffage et de climatisation respectueux de l’environnement : les bâtiments intelligents utilisent souvent les poêles à bois, la géothermie ou les pompes à chaleur pour assurer le chauffage et la climatisation ou autres solutions de régulation de la température comme les chaudières performantes ou les thermostats ;

De plus, ce sont des bâtiments qui utilisent de la domotique, des systèmes de gestion d’énergie ou des équipements à consommation d’énergie plus sobre.

Quels sont les avantages des bâtiments intelligents ?

À l’image des maisons connectées, les bâtiments connectés présentent de nombreux avantages à ses occupants. Ces types de bâtiments offrent par exemple :

  • un gain de temps : puisque les bâtiments intègrent également la domotique, ils permettent l’automatisation de plusieurs commandes de la maison. Ceci permet un gain de temps considérable, car il est possible de piloter certains équipements à distance ;
  • des économies conséquentes : étant des bâtiments connectés, ils permettent de réduire la consommation énergétique. Ils facilitent l’usage approprié des appareils de chauffage et de climatisation. Avec de tels bâtiments, l’utilisateur peut régler de manière précise la consommation de chaque pièce pour ainsi éviter le gaspillage.

Il faut retenir que le plus gros avantage des bâtiments intelligents en plus de la réduction des coûts d’énergie est la réduction de l’empreinte carbone.