Comment expertiser un testament olographe et s’assurer de son auteur ?

0
86

Le testament consacre les dernières volontés d’une personne et organise sa succession. Il peut être authentique, mystique ou olographe. Selon l’article 970 du code civil, un testament olographe doit être écrit, daté et signé de la main du testateur. Cette liberté du législateur rend l’opération facile, ce qui fait que le testament olographe est relativement le plus utilisé.

S’il est facile de faire son propre testament en écrivant à la main ses dernières volontés, la fraude en la matière est rendue d’autant plus aisée. Toute personne qui s’entraîne à écrire comme le testateur peut donc produire un faux testament qui ressemble de près au vrai.  

Dans cet article, nous vous disons comment discerner le vrai du faux, et vous assurer de l’authenticité d’un testament.

Des signes qui peuvent alerter

Il n’existe pas d’imitation parfaite. Ainsi peu importe le talent et la détermination du faussaire, certains aspects échapperont certainement à son contrôle. En effet, pour reproduire l’écriture d’une personne âgée, certains amateurs n’hésiteront pas à s’entraîner à écrire lentement, en feignant une main tremblante. Ecrire dans une voiture roulant au ralenti ou sur une machine à laver sont autant de techniques souvent utilisées.

S’il est possible de facilement déceler des retouches, des gommages et hésitations, voire une écriture pas tout à fait dans le style du défunt, certaines techniques récentes telles que le photomontage peuvent facilement passer un test graphologique ordinaire.

C’est pourquoi, il recommandé d’aborder la question de la fraude en écriture, plus du côté de la cohérence globale du document, en accord avec la personne du défunt. Ainsi, vous pouvez analyser la date « supposée » de rédaction du document, la date de signature, l’état de l’encre utilisée relativement à l’âge du document, etc. Aussi, les testaments contrefaits contiennent généralement des dispositions largement en faveur de certains héritiers en particulier.

Une analyse scrupuleuse de tous ces détails peuvent permettre de mettre en évidence une fraude manifeste et confronter son auteur. Mais dans bien de cas, vous aurez besoin de recourir aux services d’un expert.

Faire appel à un expert

Pour faire expertiser un testament olographe, il n’y a rien de tel que de recourir aux services d’un spécialiste. Jouissant d’équipements à la pointe de la technologie pour une expertise technique de vos documents, l’expert vous rassure ou non de l’authenticité de votre testament.

Le spécialiste fera une analyste pointue du document dans son ensemble. Son expertise touchera chaque aspect important du document pour une analyse dans les détails :

  • Le support d’écriture ;
  • L’écriture elle-même ;
  • Le moyen d’écriture ;
  • La date et la signature.

Au-delà de l’expertise graphologique

Une analyse approfondie peut être requise, au-delà de l’expertise graphologique, pour confirmer ou infirmer l’authenticité du document. En effet, il faut parfois plus pour détecter la présence de grattage, de gommage, de rajouts ou encore de photomontage.  Les experts possèdent en laboratoire, toutes les ressources pour détecter une quelconque manipulation physique d’un testament.

Mais avant toute manœuvre, l’expert est censé analyser le document dans son ensemble pour s’assurer qu’il est vérifiable scientifiquement. Cette première étape du processus est normalement gratuite et sans engagement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here